Tout le monde a peur de quelque chose. De quoi as-tu peur ? Est-ce que le simple fait de parler devant un certain nombre de personnes t’effraie ? Est-ce que tu as peur des araignées ? Est-ce que tu paniques dès que tu vois la femme ou l’homme de tes rêves ? Rien que de croiser son regard ? Et lui déclarer ton amour alors, c’est perdu d’avance donc ? Dans la vie quotidienne, on est souvent confronté à ce genre de situation qui nous fiche la trouille. Dans cet article, je vais te dire comment ne plus avoir peur de rien. C’est parti !

 

Comment vaincre la peur en sachant d'où vient cette peur pour pouvoir vivre une vie comme on l'entend sans être paralysé par cette peur.

 

D’où vient cette peur ?

 

Si tu as peur de parler en public, du regard des autres ou bien de te taper la honte, cela vient d’une seule personne. Tu sais qui c’est ? Ta sœur, non. Ton oncle, non. Ton ou ton meilleur ami (e), non plus. Cette peur vient de l’homo-sapiens. Mais pourquoi ? Tout simplement parce qu’à l’époque de l’homo-sapiens, si on se faisait rejeter d’un groupe, c’était la mort assurée. Tu te serais fait manger par un tas d’animaux sauvages ! Et cette peur persiste encore à notre époque, c’est pour ça que tu as peur, par exemple, de parler en public, car tu as peur que l’on te juge et que l’on te rejette alors d’un groupe.

La peur est, dans la plupart du temps, liée au désir, à un projet ou à un rêve. Tu veux te lancer un objectif, mais tu n’oses pas parce que cette peur domine ton esprit. Elle te dit que ça ne passera pas, que tu n’y arriveras pas ou qu’on te jugera pour ça. Si tu ne projettes pas d’atteindre un but précis, tu ne connaîtrais pas la peur. Si tu te décides à rester dans ta zone de confort, tu n’auras pas à faire face à cette angoisse. Dans ce sens, cette crainte est un bon signe, ça veut dire que tu veux avancer dans la vie, et que tu te surpasses. Mais lorsque la peur t’empêche de faire quoi que ce soit, elle devient un poison, une grande barrière sur ta route qui t’empêche d’avancer. L’idéal n’est donc pas de ne pas la ressentir, mais plutôt de savoir comment l’affronter, je te l’expliquerai plus bas les différentes techniques que je détaille.

La peur est une bonne chose dans le sens où elle veille à l’intégrité de la vie en soi, ici, elle a pour principal objectif de nous protéger et de nous alerter des dangers potentiels. Une petite dose de peur est donc synonyme de prudence, indispensable dans notre vie quotidienne. Mais comme pour le premier cas, une dose trop importante de sentiment de peur va nuire à ton épanouissement, voir à ton bonheur.

Dans la vie quotidienne, la peur peut se manifester chez une personne par différentes expressions : nausées, paralysies, sueurs froides, accélérations cardiaques, mais la plus dangereuse c’est la fuite. En effet, si tout le monde ressent la crainte dans une situation donnée, leur réaction n’est pas le même. Certain(e)s vont respirer un bon coup et affrontent, d’autres se cachent derrière leur masque, et enfin, les plus craintifs prennent la fuite.

En résumé :

  • La peur est un sentiment partagé par tous les êtres humains, n’aies crainte, tu n’es pas le/la seul(e) à la ressentir. 
  • Il est naturel que tu ressentes de la peur dans ton quotidien ou lorsque tu te lances dans un projet ou une aventure. Mais la différence réside dans la réaction que tu adoptes face à ce ressenti.

 

 

Une peur infondée et inutile.

Comme je te le disais au-dessus, cette peur vient de l’homo-sapiens. À l’époque, c’était utile d’avoir peur, ça t’évitait de mourir, tout de même ! Mais aujourd’hui… Cette peur n’a plus vraiment d’utilité. Ici, je te présente les différentes sources de peur, afin que tu puisses définir par toi-même celle que tu ressens actuellement, et si elle vraiment nécessaire ou non. Mais avant, voici une définition assez claire de la peur, qu’il faut que tu gardes à l’esprit : c’est un sentiment d’inquiétude ressenti par un individu en présence d’un danger, qu’il soit réel ou fictif.

La peur peut provenir de 3 sources distinctes.

En premier lieu, la peur qu’on ressent face à un danger réel. Par exemple, tu visites un zoo et tu es accidentellement enfermé dans la cage du lion, tu auras sûrement peur à cet instant précis ; tout individu ayant un état d’esprit normal aura peur face à cet animal sauvage. Là, il s’agit d’un danger réel, car tu risques de te faire avaler en une bouchée par cette bête féroce, donc ta peur est justifiée, ça, c’est certain !

Ensuite, il y a la peur rattachée à l’angoisse de quelque chose. Nous avons tous cette petite chose qu’on ne supporte pas de voir ou de toucher. On peut citer par exemple la peur du vide, la peur des escalators, etc. Elle peut être innée chez un individu, elle peut aussi être fondée, mais peut être remédiée. Dans certains cas, cette peur est rattachée à la santé de la personne ou à son vécu passé.

Enfin, il y a la peur infondée. As-tu déjà eu la peur de ta vie en regardant un film d’horreur à la télé ? Tu sais que ce n’est pas réel pourtant, tu avais tellement peur que ce monstre se cache sous ton lit que tu es allé te coucher à côté de ton frère pour enfin trouver le sommeil. C’est dans cette catégorie que je classe la peur infondée et inutile. Ce n’est pas que dans les films d’horreur que ça s’applique, dans la vie quotidienne, tu t’imagines des choses irréelles, qui ne sont présentes que dans ta tête, puis tu as tellement peur que tu restes enfermé dans ta bulle. Tu sais que ce n’est pas réel pourtant, tu avais tellement peur que ce monstre se cache sous ton lit que tu es allé te coucher à côté de ton frère pour enfin trouver le sommeil.

En résumé :

  • Pour ne pas lutter bêtement contre la peur, il faut trouver sa source. Est-ce une peur d’un danger réel, liée à l’angoisse ou seulement une situation dangereuse créée par ton imagination ? À partir de maintenant, dans chacune des situations dans laquelle tu ressens de la peur, pose-toi cette question et agis en fonction de la réponse.

 

 

 

La peur paralysante. 

La peur devient dangereuse lorsqu’elle est dite « paralysante ». Dans ce cas, elle te dominera à un tel point qu’elle t’empêchera de faire quoi que ce soit. Le plus frustrant avec cette peur, c’est qu’elle te fait passer totalement à côté de la vie dont tu rêves. Et comme je te l’ai dit, cette peur est inutile. On va faire un petit exercice pour que tu prennes conscience à côté de quoi tu passes. Imagine que tu n’as plus peur de rien, plus rien du tout ! Tout te paraît sans limites, tu n’as plus peur.

Pour ne pas passer à côté de la vie dont tu rêves, je t’invite grandement à lire l’article « Comment sortir de sa zone de confort? ». Tu pourras ainsi reprendre confiance en toi et vivre ta vie à fond !

Maintenant, demande-toi simplement ce que tu ferais si tu n’avais plus peur de rien ? Prends un stylo et une feuille et listes-y tous les projets que tu n’as pas réalisés parce que tu avais ce profond sentiment de peur au fond de toi, les promotions que tu as ratées parce que tu n’as pas osé présenter ta candidature ou encore le nombre de filles/garçons qui sont passé(e)s à côté de toi parce que tu n’as pas eu le courage de déclarer ton amour. Tu vois à quel point la peur peut te paralyser ? Si oui, pourquoi la laisser faire ?

Si la peur est inévitable à toute personne dans certaines situations, voici un exercice que je te conseille à faire au quotidien, il est recommandé par la psychiatre Stéphanie Hahusseau. Il a marché pour moi, j’espère qu’il aura le même effet sur toi. Et n’hésite pas à partager l’astuce autour de toi si ça fonctionne ! Puisque la peur provoque l’accélération cardiaque, on va justement travailler ta technique de respiration. Cette dernière se fait en quatre temps égaux, à commencer par un temps d’inspiration par le nez, à faire sur deux temps, puis un temps de blocage, toujours en deux temps, puis, expirez et bloquer de nouveau. Pratique cet exercice près de 2 minutes par jour, puis lorsque le moment arrive où tu es confronté à une peur paralysante, applique-le ! Tu peux également t’en servir lorsque tu stresses, tu angoisses ou encore, tu es énervé.

Il est difficile de vaincre une peur qui persiste, qui te tourmente dans ton quotidien, et de te débarrasser de cette petite voix qui te rappelle à chaque seconde que tu es en danger. L’essentiel est de connaître son origine, de la comprendre afin de l’affronter. La peur peut puiser ses sources dans un besoin de sécurité face à une situation, face à l’inconnu ou face à un changement. Dans ce cas, la meilleure solution n’est pas de vouloir l’éliminer à tout prix, mais plutôt de la comprendre. Quelle est son origine ? Comment apparaît-elle ? Quel est le message qu’elle veut envoyer ? Une fois que tu as répondu à ces questions, tu pourras analyser les causes, et résoudre tes peurs les plus angoissantes.

En résumé :

  • La peur paralysante est la plus dangereuse, aussi bien dans la vie personnelle que dans le milieu professionnel, vu qu’elle t’empêche d’avancer et de faire quoi que ce soit.

 

 

 

La peur que tu as ne touche pas que toi.

Tu t’en doutes : si tu as peur de l’avion, tu n’es pas la seule personne à avoir peur. J’ai même vu des personnes qui avaient peur des fruits, je ne savais pas que ça existait ! Donc le but va être de trouver des personnes qui ont la même peur que toi. Cela va rationaliser ta peur et te rassurer !

Pour ce faire, il existe la technique des 5 secondes. Il y a plusieurs techniques qui fonctionnent plus ou moins bien. Par exemple, et tu dois sûrement la connaître, il te suffit d’imaginer une personne qui t’effraie en train de faire ses besoins, dans différentes situations comme un entretien d’embauche ou autre. Oui, c’est peut-être efficace, mais aujourd’hui, je vais te parler d’une technique encore plus efficace ! La fameuse technique des 5 secondes de Tim Robbins, un coach américain.

Tim Robbins est une avocate, mère de trois enfants, qui a connu de mauvaises passes pendant une certaine période parce qu’elle et son mari ont perdu toutes ses économies en investissant dans une entreprise de restauration. Dans son quotidien, elle manquait d’énergie, la démotivation était son principal allié. Même pour se lever le matin pour chercher du travail, elle n’avait pas l’énergie nécessaire, et remettait tout au lendemain. Une fois, elle a lu un article concernant le lancement d’une fusée de la NASA ce qui l’a inspiré pour se retirer rapidement de son lit chaque matin. Vu le succès de sa méthode, elle l’a appliqué dans presque tout ce qu’elle entreprenait. Passer tout de suite à l’action et oublier les excuses devenait son lot quotidien. Cela lui a permis de renouer de nouveau avec le succès.

La technique des 5 secondes est très simple, mais surtout très efficace dans notre contexte actuel, lorsque la peur te domine alors que tu projettes de faire quelque chose (faire du foot, parler en public ou affronter ton supérieur hiérarchique au travail), il te suffit de faire un compte à rebours, de 5, 4, 3, 2, 1, telle la fusée de la NASA, et foncer, sans trop te retourner le cerveau. Cette méthode t’aide à rompre cette mauvaise habitude de toujours trop penser. Elle permet de passer à une vitesse optimale au niveau mental et réveille ton cortex préfrontal. En plus clair, elle t’aide à adopter un changement facile et à prendre le dessus plus rapidement. Tu peux appliquer cette règle aussi bien dans le milieu professionnel que personnel. Tu sauras que même les problèmes les plus tenaces seront vite résolus sans trop t’en soucier.

En résumé :

  • Il vaut mieux ne pas se poser trop de questions, mais plutôt foncer 
  • Ces questions sont certes le signe de prudence, mais elles peuvent également être le fruit d’une paresse ou d’un manque de motivation.

 

Clique sur le bouton pour suivre une série de 4 vidéos pour réaliser tes rêves en un temps record !

arrow
CLIQUE ICI POUR VOIR LES 4 VIDÉOS !